Je place ici un commentaire de Benoît pour plus de lisibilité éventuelle, car les informations qu'il nous donne sont très intéressantes. Je précise avoir répondu que je ne rentre pas dans  " d'éventuelles polémiques entre avocats ", d'où sa réponse (pour plus de clarté auprès de nos Lecteurs). J'ai un peu revu la mise en page.

Voici mes coordonnées : Benoit Deltombe , avoué honoraire ( 19 octobre 2016 ) et avocat honoraire ( 18 décembre 2014 ) ;

Il ne s'agit pas " d'éventuelles polémiques entre avocats " , mais de quelque chose de tout simple :

1) si votre vieux compteur est dans votre domicile , fermez votre porte à clef & conservez la clef dans votre poche , c'est gratuit et c'est radical , car Enedis redoute la plainte pour violation de domicile , qui ferait s'écrouler l'édifice ;

2) si votre vieux compteur est en dehors de votre domicile ( parties communes d'immeuble , mur extérieur , etc ... ) ,

placez un panneau " danger de mort , coffret piégé " ( surtout si c'est faux ) ,- Il vaut mieux que ce soit faux d'ailleurs car vous risqueriez de sérieux ennuis, même si le poseur force la protection -

installez une alarme ( 5 € chez Lidl )

et attachez un chien de garde , dans le respect de l'animal, bien entendu

relayez-vous entre voisins ;

3) ce que refusent d'écouter les avocats , c'est que , quand il y avait des avoués , un procès coûtait en moyenne 900 € , il était même gratuit pour la partie gagnante , en revanche , aujourd'hui , il coûte de 3.600 à 8.000 € ( http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2014-2015/20150037.asp#P349047 ) ;

Dans le cas d'espèce , seuls les porteurs d'un certificat d'électro-sensibilité sont dispensés de frais , tous les autres sont condamnés aux frais ;

4) relisez votre contrat initial de raccordement à l'électricité , notamment la date , s'il est antérieur à 2014 , vous êtes dispensé de compteur Linky ; s'il est supérieur à 2014, vous l'êtes aussi car il s'agit d'un objet connecté, communicant et évolutif, amenant un CPL en KHz et non plus le courant 50 Hz mentionné au contrat.

5) il y a un autre moyen de droit international (lequel ? Il faut d'abord passer par les voies de droit françaises), il est péremptoire , mais il nécessite obligatoirement de faire postuler un ancien avoué ; or , quand on nous a supprimé sans indemnité , on nous a sorti : " Mais enfin , je ne comprends pas pourquoi on leur a accordé l'équivalence , à ces sous-avocats ! "

Pour comprendre la différence entre les deux professions:

http://droitjuridique.fr/les-indispensables/3/