Merci à JLG pour cette information qui pourra servir aux "heureux" détenteurs du Linky
Je confirme qu'Enedis tend à nous faire passer pour des voleurs, je l'ai entendu de la bouche même d'un de ses représentants. Il n'a pas dit "voleurs" mais "fraudeurs". Dernier témoignage reçu ce matin: un voisin a demandé l'intervention d'Enedis pour faire augmenter l'ampérage de son compteur: il s'est retrouvé avec un Linky ! Non prévu, bien sûr !
"Bernard Vignal avait fait une intervention précisant que :  70 % des Français ont un abonnement de 6 Kva calibré à 30 ampères, l’objectif d’Enedis est de les faire passer à 9 Kva, d’où l’augmentation des factures (On ne compte plus en kilowatts mais en Kva, kilovoltampère)".
-----
Je l’ai vécu dans la région d’Apt ou une personne âgée, pour un moteur de puisage d’eau exclusivement, a été incitée à passer de 3 KvA à 9 KvA  par une tromperie outrancière des poseurs.
 Je rappelle que pour un abonnement de 6 KvA avec un disjoncteur calibré à 30 A le consommateur bénéficie de 6,9 KvA compte tenu de la tension qui a augmentée progressivement jusqu’à 230 Volts. Ce qu’Enédis ou surtout ses poseurs insinuent à l'encontre des gens non informés c’est qu’ils seraient des malhonnêtes, quand ils ne disent pas voleurs, qui auraient profité du système.
Je rappelle que ce calibrage est le fait d’EDF qui n’était pas sûre de garantir la tension de 220 volts et que le calcul a été fait sur 200 volts ( 6000 w : 200 volts = 30 A). Si on fait le calcul actuellement avec une tension de 230 Volts on obtient 230 v X 30 A = 6900 VA). D’ailleurs sur certains contrats, même pas très anciens, la tension évoquée est de 207 volts.
 
Pour résumé l’augmentation de puissance acquise au fils du temps est due à l’augmentation de la tension dans son réseau par l’industriel et non à un comportement déviant des consommateurs français.
 
C’est vraisemblablement à cause de ce calcul, qu’Enédis se garde bien de rappeler, que la ministre de l’écologie comme le directeur de l’énergie au même ministère ont rappelé dans plusieurs courriers que pendant la phase de déploiement il serait possible d’augmenter son abonnement au pas de 1 KvA ce qui ferait dans l’exemple 7 KvA et couvrirait le dépassement dû à l’augmentation de la tension au fils du temps. Déjà le coût supplémentaire serait moindre qu’une augmentation au pas de 3 KvA.
Au delà de cette désinformation ou absence volontaire d’information d’Enédis et même des fournisseurs qui n'ont pas intérêt à diminuer le montant des abonnements on pourrait poser la question des avantages acquis et dans qu’elle mesure ne serait-il pas fondé de conserver la puissance supplémentaire acquise de fait au cours des ans, non de son fait de "tricheur", mais de celui de l’industriel, qu’il s’appelle EDF ou Enédis.
Ce sujet des avantages acquis aurait me semble -t-il, des conséquences aussi sur le contrat car pour l’exemple donné de  6KvA, ce sont près de 4 A qui sont retirés dès l’installation du linky puisque celui coupe à 6 KvA alors que pour respecter les droits acquis il ne devrait couper qu’ 6,9 KvA. Il il y aurait beaucoup moins de disjonction. Ce qui tend à montrer que contrairement aux affirmations d’Enédis, dès la pose d’un compteur linky, le contrat est modifié de fait et unilatéralement ce qui constitue une autre clause abusive sanctionnée par l’article L212-1 et R 212-1 et - 2 du code de la consommation.
 
Mais avant d’entrer dans une dispute juridique il y a une mesure d’urgence à prendre par les consommateurs qui se sont vu imposer un compteur linky, c’est d’exiger de leur fournisseur une augmentation au pas de 1 KvA en fonction de leurs besoins pour compenser la perte acquise à cause de ce compteur. (7KvA ou 8 KvA). Cette disposition est prévue pendant la phase de déploiement du système linky et il ne faut donc pas attendre.