drapeau_fran_ais

Vous avez dit Liberté ? Egalité ? Fraternité ? Je n'ai pas trouvé sur Pixabay un drapeau en berne, sinon je l'aurais publié ici tant le comportement de certains élus ne m'inspire que de l'écoeurement. 

www.laprovence.com

Linky - Alpes : les élus face à Enedis

Répondant qu'il s'agissait de décisions prises par tout le conseil municipal, Fabrice Paul a alors invité les représentants d'Enedis à venir rencontrer les élus et les habitants lors d'une réunion en mairie

Alors que le conseil municipal de Saumane a pris la décision de suspendre pour un an le déploiement des compteurs Linky, sous réserve de la conformité de l'installation assurée par Enedis, le distributeur d'énergie avait demandé au maire de suspendre sa décision pour poursuivre sa mission de déploiement.

Répondant qu'il s'agissait de décisions prises par tout le conseil municipal, Fabrice Paul a alors invité les représentants d'Enedis à venir rencontrer les élus et les habitants lors d'une réunion en mairie.

Le maire, lui-même ancien agent EDF, a ouvert le débat en abordant la question de la conformité des branchements, câbles, coupe-circuit et supports, photo d'une installation des années 50 de la commune à l'appui. En présence de nombreux usagers et élus du pays de Banon, Denis Aubertin, interlocuteur privilégié Enedis 04 et François Rome, responsable du déploiement dans le département, ont répondu aux inquiétudes du maire gageant que sur des cas trop sensibles un état des lieux serait fait et Linky attendrait.

Progrès contre enfumage 

Dans tous les autres cas, ils procéderaient au "remplacement en lieu et place de l'ancien compteur, quel que soit le support" tel que le stipulent les articles de loi R341-4 et suivants, du code de l'énergie. Très vite, le débat s'est animé autour des nombreux autres thèmes qui éveillent la suspicion de nombre d'abonnés. Pourquoi changer? "Pour le progrès" ont-ils affirmé.

Quel effet les ondes sur la santé ? Aucun, selon eux, le "ping", relevé à distance réalisé à chaque demi-heure du jour et de la nuit et transmis par le courant porteur électrique émettrait 40 fois moins d'ondes qu'un ordinateur et 600 fois moins qu'une cafetière. Quels droits ont les électrosensibles ou les porteurs d'implants cochléaires, incommodés voire physiquement perturbés, selon des témoins présents, par ce "ping"? Vivre en marge du progrès "sans électricité".

Quelle formation pour les poseurs? "Six mois" selon Enedis, "menteurs" répond l'opposition. La directive européenne, obligatoire ou non? Oui selon Enedis, non selon Pierre Weber, adjoint au maire de Reillanne. Quelle procédure en cas de disjoncteur surcalibré ? Ça risque de disjoncter à l'avenir à moins de réajuster l'abonnement mais "on ferme les yeux sur le passé", a répondu le représentant d'Enedis.

Quelle marge de choix reste-t-il à l'usager? "Les limites de sa propriété si le compteur est à l'intérieur". Pierre Weber a alors affirmé que l'arrêté mis en place sur sa commune n'était pas respecté "ni par Enedis, ni par Sogetrel, foutant le bordel" chez certains usagers.

Sécurité contre gaspillage 

Quels avantages pour l'abonné? "Plus de choix dans les fournisseurs, les heures creuses, les différents tarifs, une facture plus juste" selon Enedis. "Enfumage" selon les opposants. Combien ? "Cinq milliards sur nos fonds propres" a répondu Enedis. En termes d'écologie, les opposants dénoncent le "gaspillage", Enedis assure que "99% des composés des anciens compteurs seront recyclés". Quels progrès pour Enedis? "Plus de visibilité et un meilleur pilotage du réseau basse tension à distance, aujourd'hui on est aveugle sur ce réseau", aussi "plus de précision dans le diagnostic en cas de panne", et "finie la tournée des releveurs de compteurs sur place", sans oublier "une meilleure gestion des énergies renouvelables produites et réinjectées sur le réseau".

Selon François Rome, "aujourd'hui, l'énergie solaire est produite en journée, à l'heure où les usagers consomment le moins", sans Linky, faute de savoir en temps réel qui en a besoin, et faute de pouvoir la stocker, "cette énergie est perdue". Les opposants crient au scandale de l'incitation au développement des centrales solaires, à quoi bon l'encourager si cette énergie est gaspillée.

À l'issue du débat, nourri mais nécessaire, les élus ont voté le retrait de cette délibération, dans le but de laisser les habitants libres d'exprimer leur choix individuellement.