disjoncteur maison

Voici un témoignage que j'ai eu en direct ce matin 12 août 2019: il s'agit de l'action de changement des disjoncteurs par Enedis.

Une amie me dit avoir reçu d'Enedis une lettre en recommandé AR au sujet de son disjoncteur qui serait défectueux.

- défectueux ? ou "potentiellement" défectueux ? lui demandais-je.

- potentiellement.

Je précise que cette amie a refusé le Linky.

- ton disjoncteur a quel âge ?

- Oh... une vingtaine d'années...Mais maintenant, il commence à faire du bruit. Quand on met le doigt dessus, ça s'arrête.

- De quand date cette lettre ?

- Environ 1 mois.

- Et ce problème du disjoncteur ?

- Une quinzaine de jours.

Tiens donc... bizarre... Tout d'abord, c'est un vieux disjoncteur. Or Enedis nous a dit qu'une entreprise qui les fabrique a signalé le risque "potentiel". On aurait pu comprendre qu'il s'agisse d'un disjoncteur récent, une anomalie à la fabrication... Non.

Cette personne n'a pas le Linky. Pas suffisant pour en conclure une volonté de pénétrer chez elle, bien sûr. Attendons d'autres témoignages.

Enfin, le disjoncteur marquerait des signes de faiblesse 15 jours après qu'elle ait reçu la lettre d'Enedis.

Ce qu'elle a fait ? Rien pour le moment. Je lui ai bien sûr conseillé, pour le cas où elle le ferait changer, de surveiller de très près l'agent qui viendrait le changer.

Autre possibilité: ne pas aller chercher la lettre en AR (ni la refuser). Faire comme si vous n'étiez pas là. Car si vous la réceptionnez, c'est que vous êtes considéré comme étant averti. Donc responsable en cas de...*

* Marie-Hélène dément ce dernier point. Merci de lire son commentaire ci-dessous, c'est important.

On se trouve dans le cas d'une jeune maman qui hésite à faire vacciner son enfant: elle sait que les vaccins sont toxiques, mais si elle ne le fait pas vacciner, elle pense qu'il peut y avoir des risques aussi. Avec l'idée cependant que la vaccination (surtout multiple) va bousiller le système immunitaire de son bébé.

On sait que le Linky (+ CPL) est toxique, on flaire le piège du disjoncteur, et on a du mal à mesurer les risques après la lettre alarmiste d'Enedis. Une société qui nous prend pour des pions et joue avec nous comme tels, du moment qu'elle atteint son but.

Qu'en pensez-vous ?