Objet : Fil Info | Compteurs Linky : les gendarmes interviennent a Bourgheim

Compteurs Linky : les gendarmes interviennent à Bourgheim

Ce lundi matin, la situation était tendue et la confusion régnait à Bourgheim, où une équipe de techniciens était venue installer des compteurs Linky. Il y a quelques jours, la commune avait pris un arrêté municipal anti-Linky.

Le technicien s'est heurté à l'opposition de riverains de la rue. PHOTO DNA - Jean-Paul KAISER

Des gendarmes de Rosheim et Obernai se sont rendus sur place à l'appel d'habitants. PHOTO DNA - Jean-Paul KAISER

Le technicien s'est heurté à l'opposition de riverains de la rue. PHOTO DNA - Jean-Paul KAISER

Le technicien s'est heurté à l'opposition de riverains de la rue. PHOTO DNA - Jean-Paul KAISERUne voiture a été positionnée devant deux coffrets, donnant sur la rue, pour bloquer le changement de compteurs. PHOTO DNA - Jean-Paul Kaiser Des riverains mais aussi un adjoint au maire (au premier plan) étaient sur place ce matin. PHOTO DNA - Jean-Paul KAISERDes gendarmes de Rosheim et Obernai se sont rendus sur place à l'appel d'habitants. PHOTO DNA - Jean-Paul KAISER

Des riverains de la rue des Potiers ont appelé la gendarmerie, alors que des compteurs Linky devaient être posés sur place.

Des témoins s'accordaient à décrire une situation relativement tendue entre d'un côté des habitants opposés à Linky et de l'autre le technicien de la société OK Service, prestataire chargé par Enedis du déploiement des fameux compteurs.

La sous-préfecture de Sélestat a informé ce matin par courrier la mairie que sa délibération anti-Linky était entachée d'illégalité, lui demandant ainsi de retirer cette décision.

La brigade de Rosheim a, dans un premier temps, demandé à l'équipe d'OK Service, le prestataire chargé par Enedis du déploiement de ce compteur, de quitter les lieux. 

Mais, indiquait un adjoint au maire présent sur place, vers 11 h, une autre patrouille venue d'Obernai a expliqué "qu'il fallait laisser l'entreprise installer les compteurs", en s'appuyant pour cela sur la décision de la sous-préfecture.  

Par la suite, une voiture a été positionnée devant les deux coffrets pour empêcher OK Service d'y accéder.

https://www.dna.fr/actualite/2019/04/01/compteurs-linky-les-gendarmes-interviennent-a-bourgheim

Admirez le zèle des forces de l'ordre qui traduisent la décision du préfet alors même qu'il s'agit, à ce stade, d'une proposition de retrait de la délibération. Le préfet ne peut en aucun cas juger de l'illégalité de la délibération de la commune, seul le juge peut le faire. C'est au préfet de déférer l'affaire devant la justice si la commune refuse le retrait de sa délibération.

Les forces de l'ordre ont outrepassé leurs compétences.

Je n'ai pas lu le reste de l'article car je ne supporte pas les gros placards qui voudraient m'obliger à accepter ce que je n'accepte pas.