2019-02-06 Pose forcée – Pertuis

 Mail de réclamation envoyé au service Enedis concerné.

Il relate le déroulé des faits liés à la pose du compteur LINKY de mon logement.

 
Objet: Réclamations suite à intervention techniciens OTI France sur partie privative consécutive à la pose d'un compteur "LINKY"

 Réf : Point de livraison / 84120 PERTUIS

Bonjour,

 Je vous contacte suite à un appel téléphonique au service client "LINKY" ce jour. 

Je vous précise, au préalable, que mon désaccord pour la pose de compteur vous avait été signifié par lettre recommandée avec accusé de réception numéro : AR présentée et distribuée le 4 janvier 2019.

Par ailleurs copie avait été transmise au maire de Pertuis et la société OTI France avait été contacté téléphoniquement suite au préavis de passage (mail ENEDIS) du 18 décembre 2018.

 Je retranscris, ci-dessous le compte rendu chronologique de l'installation de ce matériel par cette société :

Le mercredi 6 février ma compagne me prévient à 15H30 qu'il n'y a plus d'électricité, sis à l'adresse indiquée. Elle m'informe avoir été interrogée aux environs de 13H45 par une personne qui, sans se présenter, lui a demandé où se trouvait le compteur électrique de Mme (voisine absente et en voyage pour plusieurs semaines). Ma compagne lui répond qu'elle ne le sait pas. 

Quelque minutes plus tard un de mes voisins (présent  dans son jardin) à l'attention attirée par cette même personne qui se penche au niveau de son compteur électrique. Mon voisin le questionne au sujet des raisons de sa présence et cette dernière lui répond qu'il est là pour faire "des relevés et des photos". Mon voisin, également défavorable à la pose du compteur LINKY, lui demande : "vous n'avez pas installé les compteurs chez les voisins ?", ce dernier lui répond : "uniquement chez Mme ". Mon voisin l'invite alors à rapidement quitter les lieux et ne pas essayer de lui installer de force ce compteur. 

Le voisin constate que cette personne, qui s'avère être un technicien travaillant pour le compte du prestataire "OTIFRANCE", a plus ou moins dissimulé son véhicule, sérigraphié au nom de son entreprise, sur le parking privatif d'un quatrième voisin absent. 

Quelques instants plus tard sur le chemin d'accès à notre groupement d'habitations, le propriétaire ( ) là par hasard, constate lui aussi le stationnement de ce véhicule et la présence de ce technicien au niveau d'une autre maison lui appartenant. A nouveau questionné sur les raison de sa présence ici, ce dernier lui répond qu'il "prend des photos" avant de quitter les lieux.

 A 15H30 donc ma compagne me prévient que l'absence de chauffage et du défaut d'alimentation électrique, et, immédiatement après, mon propriétaire ( ) m'avertit de la pose de 3 compteurs LINKY dans les coffrets, y compris celui rattaché à mon logement.

 Je vous précise, car c'est important, la situation des compteurs : nous habitons dans un ensemble desservis par un unique chemin d’accès, et immédiatement entouré sur deux cotés par des plantations de parcelles de vignes appartenant au même propriétaire ( ). Les compteurs se trouvent bien à l'extérieur entre le bâti et les vignes sans qu'aucun chemin ne passe entre le bâti et les vignes (largeur 1,80 mètre, sol labouré). Mention avez été faite et apposé sur mon coffret de mon opposition, maintenu avec scotch et fil de fer, le tout était au sol après la pose.

 Une fois prévenu des conditions de cette installation dissimulée et malhonnête, je décide d'appeler OTI FRANCE (siège CLERMONT FERRAND) au 0970755300. L'opératrice prend acte de mes réclamations et me précise via ses moyens informatiques que la pose du compteur me concernant à bien eu lieu ce jour mercredi 6 février à 14H03. Je demande à l'opératrice de prendre contact avec un des techniciens concernés pour qu'il me rappelle immédiatement, ce qu'il fait rapidement.

Il se présente comme étant le responsable local de la pose des compteurs LINKY. Je lui fais part de mon mécontentement et le préviens de l'absence d'alimentation électrique depuis 14H00. Il se présente vers 16H45 chez moi.

 Je lui fais remarquer la présence à l'entrée de la parcelle de vignes et au sol d'éclats d'un panonceau "PROPRITE PRIVE" de couleur rouge aussi que des affiches sur les coffrets qui ont été mis au sol. Il esquive les remarques et ne répond pas sauf à dire qu'il y a obligation légale à cette installation.

Constatant lui-même l'absence d'alimentation électrique de mon logement, il me demande, en me précisant qu'il n'en a normalement pas le droit d'intervenir sur le tableau électrique de mon logement situé dans le garage à proximité immédiate de la chaudière.

Il travaille seul jusqu'à environ 18H00 et me fait part de ses difficultés malgré le fait qu'il soit électricien à rétablir l'alimentation. Le propriétaire est présent et constate les modifications de branchement que l'opérateur pratique sans pouvoir déterminer la nature de ces modifications. L'alimentation est rétablie dans l'habitation au moment de son départ. Bien que le disjoncteur se déclenche régulièrement. Avant de partir ce responsable me donne son numéro de téléphone et me propose de l'appeler en cas de problème.

Vers 19h00 constatant que les chauffages dans lesquels de l'eau chaude doit normalement circuler sont froids, j'appelle le technicien. Il me dit qu'il repassera lendemain à 9H00. 

Le lendemain au matin, les chambres de mes enfants âgés de 1 et 3 ans sont à 17 degrés Celsius. 

J'appelle une première fois le standard ENEDIS en charge du "LINKY" pour les avertir de ce qu'il se passe chez moi. J'ai en ligne une personne se présentant au nom de..... . Ce dernier me propose d'ouvrir un dossier contentieux (de réclamation), mais si je pouvais m'arranger sans frais et à l'amiable avec l'opérateur "c'était du temps de gagné". 

Le responsable OTI France est présent à 8H45 et est accompagné d'un de ses collègues de travail dans un véhicule séparé. Il pense diagnostiquer la panne d'un ou plusieurs fusibles spécifique à ma chaudière. Ils se déplacent avec mon propriétaire chez un vendeur de pièce détaché de chaudière pour commande de pièce. Il me demande d'appeler EDF pour modifier la puissance disponible pour passer de 6 à 15 KWh. Ce que je fais. La modification est effective vers 13H00.  Ils décommandent les pièces commandées le matin même. Ils travaillent encore sur mon installation électrique en fin d'après-midi lorsque je reviens du travail vers 16H30. La chaudière est de nouveau sous tension, mais l'eau ne circule pas. Ce n'est que vers 18H00 que l'eau chaude circule dans l’installation et que l'habitation est chauffée. 

Avant de partir ils me précisent que le tableau n'est pas aux normes et qu'il faudra l'intervention d'un électricien à ma charge (ou celle du propriétaire le cas échéant).

Dans la soirée le disjoncteur saute à de multiples reprises.

 Tels sont les éléments que je souhaitais soumettre à votre appréciation, ceci pour vous avertir que je mettrai tout en œuvre pour faire valoir mes intérêts en cas disfonctionnement futur de la chaudière.

Outre le fait que des façons de faire - scandaleuses - ont été mises en oeuvre pour installer votre compteur (sans prise de rendez-vous ni coup de téléphone alors que tous les éléments étaient à disposition pour le faire), il serait inadmissible de faire porter à ma charge ou à celle de mon propriétaire les frais de remise en état des matériels endommagés que des prestataires visiblement incompétents n'étaient pas en droit de pratiquer.

Je vous demande donc de prendre contact avec moi pour donner une suite à donner.

Je vous précise que le collectif de surveillance local de l'installation de votre compteur est informé de cette affaire et qu'il y donnera suite lui aussi dans la mesure de ces moyens.

 

Cordialement.

Nom Prénom

Chemin

84120 PERTUIS