Mise à jour 5 octobre 2018 (voir en fin de message)

Oui, je comprends, il y a plus intéressant sans doute, mais je vais ainsi pouvoir suivre plus précisément la situation, et vous informer de la façon dont Enedis gère l'installation.

Je rajouterai ici les témoignages que je recevrai. Ceci en relation avec une autre personne du Collectif, habitant la même commune. Connaissant les personnes (plus ou moins), les témoignages deviennent encore plus... réels, en quelque sorte.

Dernière mise à jour: voir cas n°10.

Premier cas: J'ai reçu ces jours-ci un coup de fil d'Enedis extrêmement agressif. Devant mon refus, le ton est monté et la personne m'a carrément dit qu'on me couperait l'électricité si je n'acceptais pas la pose du nouveau compteur. Elle m'a dit qu'il était impossible et contraire à la loi de refuser.

 Je vais envoyer une lettre au maire de ..... et à Enedis.

Voilà qui commence bien... A suivre...

Conseils: résister aux menaces. Si possible prévoir d'enregistrer les appels et informer votre correspondant: "attention cet appel pourra être enregistré". Je ne crois pas que la justice prenne en compte ces enregistrements, en tant que preuve, mais ils pourraient servir de "présomptions" de preuve. Ce serait déjà ça. Surtout, évitez les insultes !!

Oui, on l'a vu, Enedis est capable de couper l'électricité, se mettant hors la loi. Informez votre maire immédiatement si cela se produisait. Et ne paniquez pas, en été c'est moins dramatique qu'en hiver: prévoyez un réchaud à gaz en dépannage, le temps que la situation se rétablisse.

S'il y a menaces et/ou harcèlement téléphonique ou physique - comme à Antibes -, n'hésitez pas à porter plainte. La Gendarmerie ne veut pas prendre votre plainte ? Qu'à cela ne tienne, écrivez au Procureur de la République. Il fera redescendre votre plainte à la Gendarmerie, qui ne va pas apprécier. Peu importe.

Je vous en parle en connaissance de cause: à Antibes, les forces de l'Ordre ont refusé de prendre la plainte pour harcèlement, par la société de pose - elle est revenue 16 fois tout de même et a promis de revenir en août !-, des habitants dont je vous ai parlés. Donc ils ont du faire intervenir le Procureur. Lequel peut aussi classer la plainte sans donner suite !!

Idem en ce qui me concerne, pour un dépôt de plainte pour trouble de voisinage. On peut faire beaucoup de tort à un voisin sans que cela soit retenu comme répréhensible. Mais ceci est une autre histoire...C'est pour vous montrer que le Procureur fait ce qu'il veut dans le flou de certaines lois, ce qui n'empêche surtout pas de s'adresser à lui. C'est gratuit. Et peut-être qu'à force...

Cas n°2: après de multiples appels à Mme B. sans succès, Enedis envoie un SMS avec un rendez-vous tel jour, entre 18h et 20h. Mme B avait bien entendu fait sa lettre de refus.

Je lui ai conseillé d'appeler le maire et de demander sa présence pendant ce créneau puisqu'il s'est engagé à faire respecter le choix des habitants.

Cas n°3: Après deux envois en LR+AR auprès ENEDIS et M. le maire de ...... pour information de non installation du compteur Linky, j' ai tout de même reçu trois courriers :

Un de EDF m' informant de l' installation du nouveau compteur,(7juin)
Un d' ENEDIS remplacement du compteur d' électricité, (26 juin)
Un de la société partenaire INSIEMA pour préciser les périodes de l' installation. (9 juillet)
 J'ai pris contact avec l' entreprise INSIEMA afin de lui indiquer mon refus. La conversation téléphonique en date du 10 juillet a été courtoise, l' opératrice a bien pris note de mon refus en enregistrant notre conversation, elle me précise d' ailleurs qu' aucun courrier n' a été transmis de la part d' ENEDIS sur le sujet.
 A ce jour, aucune modification.
A suivre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Cas n°4: menace téléphonique de venir avec un huissier, le propriétaire ne voulant pas laisser entrer le poseur !

Attention, à ce sujet, vous savez sans doute que les huissiers ont deux casquettes: l'une est celle de l'officier ministériel, l'autre un employé de qui le demande. Il n'est pas la loi, il ne fait pas la loi. Ne vous laissez pas impressionner ! Et si tel était le cas, écrivez à l'ordre professionnel de cet individu qui outrepasse ses droits. 

Cas n° 5: Enedis a écrit à un voisin pour annoncer le passage des poseurs, dans le délai d'une semaine ! Avec si possible présence du propriétaire (pour accéder au disjoncteur). Personne n'est encore venu.

Heureusement que ce voisin n'a pas attendu tout ce temps ! Mais comme il n'a pas protégé son compteur, il aura une mauvaise surprise, et le voisinage aussi à cause du CPL. La décision de l'un impacte les autres. Il faudrait y penser...

13 juillet: merci à notre Lecteur, Peter, pour m'avoir signalé ceci: la société de pose des Linky, dans mon village - et dans bien d'autres puisqu'ils s'attaquent à la région - est INSERMA. Voici de qui il s'agit:

INSIEMA, société anonyme à conseil d'administration est en activité depuis 61 ans.
Localisée à PARIS 17 (75017), elle est spécialisée dans le secteur d'activité du traitement de données, hébergement et activités connexes. Son effectif est compris entre 400 et 499 salariés.

Recherchez celle qui passe chez vous...

 Nous sommes en état de siège. Plus moyen de sortir faire les courses. Seules de petites escapades de 10' sont possibles, et encore ! C'est le temps d'ouvrir un coffret, même en le forçant sans doute...De ce fait, difficile de donner des infos...

Cas n° 6: malgré deux lettres de refus, Enedis envoie un courrier à Madame D. pour lui rappeler qu'elle doit laisser libre accès à son compteur (intérieur) avec menace de payer la relève dans le cas contraire, le gouvernement étant en train de préparer un texte en ce sens (à prouver bien évidemment !).

Or nous payons déjà la relève ! Et je doute que ceux qui ont déjà le Linky aient vu baisser la taxte correspondante à ces frais de relève !

Cas n° 7: Pose forcée dans un petit HLM, chez M. X qui avait aposé une affiche de refus. Affiche déchirée et pose faite. Il semble que M. X soit porté sur la boisson (eh oui, il faut le dire aussi) et sans doute y a-t-il eu abus de faiblesse ? A prouver bien sûr. Conseil donné à ce monsieur de porter plainte et de se plaindre au maire qui s'est porté garant de la bonne conduite des poseurs !

Anecdotes: Rencontres avec deux poseurs, à deux moments différents. Ils sont formatés au possible, c'est sidérant. Le premier, après quelques bêtises facilement démontées, m'a soutenu que le compteur appartient à Enedis - première erreur bien sûr - et que c'est l'emplacement qui appartient à la commune ! Seconde erreur évidemment ! Cela signifierait que le petit bout du mur de ma façade appartiendrait à la commune, juste sous le compteur. Qu'est-ce que la mairie a à faire de ce bout de mur ? Je ne sais pas si le gars a compris l'énormité qu'il venait de dire...

Le second, à qui je demandais si l'ERL était posé ou non en même temps que le compteur, ne savait pas de quoi je parlais. Il m'a tout d'abord dit que le compteur est entier, que rien de se clipse dessus. Puis que c'est Enedis qui pose l'ERL. Bref, il n'en savait rien.

Des deux, j'ai eu confirmation qu'ils se tiennent tranquilles car un de leur collègue s'était fait bousculer par un élu d'une autre commune. La presse locale avait relaté l'histoire. C'est regrettable d'en arriver là, mais je sais gré à cet élu d'avoir agi ainsi. Il ne l'a pas voulu, ce fut une défense spontanée d'une propriétaire qui ne voulait pas le compteur. Ce n'est pas à souhaiter, bien évidemment. Disons que... c'est bien tombé. Mais cela ne préjuge pas de coups bas, genre pose discrète et forcée d'un poseur qui veut faire du chiffre.

Cas n° 8: mauvaise done ! le couple a bien envoyé sa lettre de refus mais quand il est rentré, un soir, le compteur était posé ! Pas de protection, même pas une affiche sur le compteur. C'est carrément une invitation à poser...Il savait pourtant que je m'en occupe...

Suite du cas n°1: réception d'une lettre ayant pour objet: obstruction à l'accès au compteur. 

On voit fleurir les autocollants "Enedis, touche pas à mon compteur", et/ou les panneaux fabrication maison "je refuse le compteur Linky". Même avec ces précautions, ne laissez pas vos portes ouvertes !

Cas n° 9 Madame R. n'a pas envoyé de lettre de refus et n'a pas mis d'autocollant sur son compteur. Elle a vu le poseur qui a pris note de sa décision de refuser le Linky. Elle revient le soir: tous les compteurs de l'immeuble ont été changés !

Oh, bien sûr, Monsieur le Maire doit être content: il n'y a pas de troubles à l'ordre public !

Cas n° 10: Suite à la pose du Linky à la station essence, le boîtier à proximité crépitait (sans doute le Baco, le propriétaire n'a pas précisé). Le propriétaire appelle Enedis qui ne répond pas. Il lui a fallu appeler la mairie pour lui demander d'appeler ...Enedis ! Réparation faite.

Les poseurs étaient déjà sur les lieux quand le pompiste est arrivé. Il leur avait demandé de prévenir car il doit couper l'alimentation de ses pompes avant toute intervention. Il est donc arrivé à temps. Après la pose, il n'avait plus d'électricité. Heureusement, il s'en est aperçu avant le départ des poseurs qui ont donc rectifié.

Il s'agit quand même d'une station essence... Je comprends pourquoi je vois des gars d'Enedis en doublon avec les poseurs ! Rappelons que ces poseurs ne sont pas (ou rarement) des éléctriciens ! Mais je ne suis pas sûre que les gars d'Enedis soient formés à la pose des Linky ...

Par chance, ce n'était pas le week end et la mairie était ouverte...et le maire avait, lui, le bon numéro (tiens donc...).

Cependant, le pompiste a entendu le maire: "on n'ébruite pas!". Il m'a personnellement dit que la pose du Linky a évité au moins 3 "catastrophes" dans la commune. Comme il est plus sensible, il aurait permis de déceler des anomalies de pose. A quelques heures ou quelques jours près, c'était la castrophe !

On croit rêver...

Dernière mise à jour: les récalcitrants reçoivent des lettres leur signifiant que la date limite de pose est prévue au 15 octobre.

A ce jour, et sans aucune publicité de la mairie: 50 personnes se sont inscrites comme refusant le Linky. Je n'y suis pas car, étant connue, le maire a sans doute informé Enedis des risques que tous encourent s'ils tentaient un harcèlement et/ou une pose forcée !

La commune comporte 808 ménages, selon l'Insee - qui, rappelons-le, a bien pris note de tout ce que vous lui avez raconté - mais, en plus des 50 inscrits, bon nombre d'habitants ont encore refusés, avec ou sans lettre à Enedis, mais au oins avec des panneaux ou des autocollants.

Par témoignages directs, je peux recenser 4 cas perçus comme des harcèlements (notion subjective perçue différemment selon les personnes, 4 poses forcées, 2 poses sans même un courrier, et 27 Linky sur panneaux en bois. Mais je ne connais pas tout le monde dans la commune, loin de là.

Il restera maintenant à attendre la mise en route des chauffages électriques ! Cette rubrique n'est donc pas fermée, loin de là !