Derniers rebondissements: http://plus.lesoir.be/166166/article/2018-07-03/la-wallonie-nimposera-les-compteurs-intelligents-quaux-gros-consommateurs
Après quelques hésitations, voici une mise au point chronologique de la situation du Linky en Wallonie. Après le décret ci-dessous, la Wallonie revient sur sa position. Même si, à terme, il est ressort que tous les compteurs seront remplacés par les Linky...
Art 35 du décret, adopté en seconde lecture :
"L'installation d'un compteur intelligent a lieu systématiquement dans les cas suivants
1: lorsque l'utilisateur du réseau est un client résidentiel déclaré en défaut de paiement tel que visé à l'article 33
2: lorsqu'un compteur est remplacé;
3: lorsqu'il est procédé à un nouveau raccordement;
4: lorsqu'un utilisateur du réseau de distribution le demande, à moins que cela ne soit pas techniquement possible ou économiquement raisonnable.
Le Gouvernement précise les conditions visées à l'alinéa 2, 4" pour qu'un placement de compteur intelligent soit considéré comme techniquement impossible ou non économiquement raisonnable.
Au plus tard au 31 décembre 2034, le gestionnaire de réseau de distribution atteint l'objectif de quatre-vingt pour cent de compteurs intelligents installés sur son réseau.
52. Nul ne peut refuser le remplacement de son compteur électromagnétique par un compteur intelligent ni en demander la suppression."
Cependant:

Le gouvernement wallon réduit ses objectifs pour les compteurs intelligents

Le gouvernement wallon réduit ses objectifs pour les compteurs intelligents

Le gouvernement préfère jouer la prudence et encourager prioritairement le placement de compteurs intelligents auprès des ménages qui en bénéficieront le plus – comme ceux qui possèdent un véhicule électrique ou une pompe à chaleur. BELGA

Un voyage en Suède du ministre Crucke serait à l’origine de ce revirement… Le gouvernement wallon a réduit ses objectifs pour les compteurs électriques intelligents. En janvier, le gouvernement visait 80% des ménages équipés pour la fin 2034.

Le gouvernement wallon a réduit ses objectifs pour les compteurs électriques intelligents, selon L’Echo. Le ministre wallon de l’Energie Jean-Luc Crucke vise désormais un déploiement chez les plus gros consommateurs dans les dix ans à venir et non plus auprès de l’ensemble des utilisateurs.

Un voyage en Suède du ministre Crucke serait à l’origine de ce revirement, selon L’Echo et le magazine Trends-Tendances qui évoque également le sujet. Plusieurs modifications ont été apportées à l’avant-projet de décret sur les compteurs électriques intelligents, passé ce jeudi en deuxième lecture au gouvernement wallon.

Les compteurs dits intelligents permettent d’inciter les consommateurs à utiliser leurs appareils lorsque l’électricité est la plus abondante, tout en facilitant la transition énergétique. Mais les détracteurs leur reprochent notamment des atteintes à la vie privée et un danger pour la santé.

En janvier, le gouvernement visait 80% des ménages équipés pour la fin 2034. Il limite désormais le déploiement aux plus gros consommateurs (ceux qui consomment au moins 6.000 kWh par an ou ceux qui disposent d’une installation de production d’électricité de 5 kWe).

Vu qu’il s’avère impossible de limiter à 1 à 2 euros par MWh au maximum l’impact de ces compteurs sur la facture annuelle, le gouvernement préfère jouer la prudence et encourager prioritairement le placement de compteurs intelligents auprès des ménages qui en bénéficieront le plus – comme ceux qui possèdent un véhicule électrique ou une pompe à chaleur. «Le temps de convaincre et de servir d’exemple.»

Source: https://www.lavenir.net/cnt/dmf20180427_01162232