bonjour,

Ci-joint la dernière version de la lettre de femmes EHS et mères d'enfants EHS destinée à la 1ère Dame de France, que nous vous proposons de signer sur papier puis de scanner et de retourner à cette adresse électronique AVANT le 30 mars, si vous vous sentez concernée.
Vous pouvez aussi l'imprimer et la faire signer à plusieurs personnes concernées avant de la renvoyer.

ATTN: ne pas la retourner à l'adresse indiquée en tête de lettre, mais à ehsdrome@gmail.com

Vous pouvez ajouter votre nom et celui de votre association ( ou collectif ) en bas de lettre, AVANT les pièces jointes , s'il n'y figure pas, mais nous vous demandons de ne pas modifier le texte qui a été rédigé et corrigé par plusieurs personnes.

Si vous n'êtes pas concernée merci de faire suivre à toute personne qui le serait.

Bien cordialement,
EHS Drôme

 

Ensemble des collectifs français St Père, le 2018

C/o madame Sylvie GOURLET

14 rue de la Mairie

89450 SAINT PERE

 

                                 Madame Brigitte MACRON

                                 Première Dame de France

                                 Palais de L'Elysée

                                 55 rue du faubourg Saint-Honoré

                                 75008 PARIS

 

Objet: S.O.S. des femmes et mères d'enfants électro-hypersensibles de France

 

Madame la première Dame,

 C'est en désespoir de cause que nous, femmes électro-hypersensibles et/ou mères d'enfants électro hyper-sensibles, vous adressons aujourd'hui cet appel au secours.

 Issues de toutes les classes sociales et de toutes les régions de France, nous avons développé à des degrés divers, une intolérance aux champs électro-magnétiques, dont le niveau a explosé depuis le début des années 2000 (cf pj 1). Nous constituons la majorité des électro-hypersensibles : 2 malades sur 3 sont des femmes, selon une publication de la revue « Review on Environmental Health volume 3 Issue 4 (déc 2015) ».

 Nous ne supportons plus la WIFI, la téléphonie mobile, le téléphone sans fil de la maison, le four à micro-ondes, les ordinateurs, box, appareils électroniques, objets connectés, le WIMAX, les radars, les liaisons pompiers, police gendarmerie, ni même, pour la plupart d'entre nous, le courant électrique.

 En présence de champs électromagnétiques, électriques ou magnétiques, même de faible intensité, nous souffrons d'épuisement, de maux de tête, d'acouphènes, de vertiges, d'oppression thoracique, de troubles cardiaques pour ne citer que les principaux symptômes. (cf pj 2)

 Si certaines d'entre nous, peu atteintes, sont encore capables de travailler sur des postes protégés, et ont pu rester dans leur maison en blindant murs, fenêtres et réseau électrique ou en s'installant dans leur cave aménagée à cet effet ( www.choix-de-vie.com, www.equilibrehabitatsante.com, www.expertcem.com, www.electromagnetique.com ), la plupart d'entre nous ont dû abandonner travail, et foyer trop exposés, pour se réfugier dans des habitats isolés, voire des caravanes dans les quelques zones blanches qui subsistent sur le territoire. D'autres sont en errance vivant dans leur fourgon aménagé. Notre vie est une survie au quotidien.

De plus en plus d'enfants ont dû être dé-scolarisés, comme Ethan du film documentaire «cherche zone blanche désespérément», https://www.facebook.com/zoneblanchelefilm, car devenus intolérants aux ondes, intolérance qui s'exprime au début par des troubles de l'apprentissage et du comportement ( hyperactivité, troubles de la concentration ).

 En 2009, face à l'afflux de malades ne sachant à qui s'adresser, était créée en France une consultation de médecine environnementale www.artac.org destinée d'une part, à apporter si ce n'est un remède à leur maux, tout du moins des conseils et un traitement visant à les soulager, et, d'autre part, à étudier la pathologie puisque le gouvernement de l'époque n'avait diligenté aucune recherche, malgré de nombreuses alertes dont l'appel des médecins de Freiburg en 2002 et le Grenelle des ondes de 2006 .

 Grâce à cette consultation, des examens radiologiques, sanguins et urinaires permettent désormais de mettre en évidence de façon objective la pathologie et de constater, grâce à leur réitération quelques mois plus tard, quel'évitement de tous les champs électromagnétiques artificiels pendant une certaine durée améliore l'état des patients...mais ne les guérit pas.

 A ce jour, la pathologie n'est toujours pas reconnue en France alors qu'elle l'est dans certains pays européens. Même les Agences Régionales de Santé minimisent ou ignorent le problème.

 Malgré les nombreuses études démontrant le lien entre les ondes et l'électro-hypersensibilité (cf pj 3), une nouvelle étude, l'étude COCHIN, a démarré en 2012, dont nous ne connaissons toujours pas les conclusions. Son protocole avait été jugé peu objectif et très orienté par les associations de malades qui n'avaient d'ailleurs pas été consultées https://www.robindestoits.org/Prise-en-charge-de-l-EHS-electrosensibilite-Lettre-ouverte-au-Pr-Choudat-hopital-Cochin-Paris-18-02-2012_a1447.html.

 Enfin, lors du 5ème Colloque de l'Appel de Paris du 18 mai 2015 à Bruxelles, consacré aux hypersensibilités aux champs électromagnétiques et aux produits chimiques multiples, rassemblant plus de 180 médecins et scientifiques , le Dr Igor Belyaev, Directeur du laboratoire de radio-biologie à l'Institut de recherche sur le cancer de Slovaquie, spécialiste des effets biologiques des ondes, expert auprès de l'OMS, a indiqué que «les effets des Champs électromagnétiques dépendent d'énormément de variables physiques et biologiques ignorées de la plupart des études actuelles : fréquence(s) de l'onde porteuse, largeur de la bande passante, modulation qui est le message greffé sur l'onde porteuse,...traits physiologiques individuels, et particulièrement concentration corporelle en capteurs de radicaux libres, antioxydants et métaux divalents (métaux lourds transporteurs d'ions comme le calcium)».

http://appel-de-paris.com/wp-content/uploads/2015/06/Synthèse-colloque-FR.pdf

 A ce jour, il n'existe en France, à notre connaissance, toujours aucune recherche fondamentale ou génétique, visant à proposer un traitement.

 La réglementation française étant insuffisamment protectrice, nous ne pouvons sortir en ville qu'avec de grandes souffrances le niveau de CEM autorisé étant trop élevé ( l'un des plus forts d'Europe de 28 à 61 V/m alors que nous n'en supportons que 0,012 V/m et WIFI omniprésente) et nous ne pouvons plus utiliser:

  • les logements sociaux ( équipés d'antennes sur le toit et non protégés) malgré la paupérisation de certaines d'entre nous.

  • les services publics (pas de chambre blindée à l'hôpital, Wifi dans les cabinets médicaux à l'école, dans les bibliothèques, dans les maisons de retraite, dans certains services publics, etc..),

  • les transports en commun ( aucun compartiment sans wifi dans le train).

Nous nous interrogeons également sur la future prise en charge, d'ici à une dizaine d'années, des personnes âgées électro hyper-sensibles dépendantes: aucun EHPAD n'esten effet capable de les accueillir.                                                              

Le seul lien qui nous relie au monde extérieur est le téléphone analogique fixe filaire, qu'il est prévu de supprimer d'ici à deux ans. Les cabines de téléphone public sont en voie de disparition , ce qui nous rend injoignable quand nous sommes en errance.

 Avec le projet de couverture de tout le territoire français en téléphonie mobile et de l'introduction forcée du courant porteur en ligne et de son compteur LINKY dans les habitations, nous allons devoir fuir à nouveau, comme c'est déjà le cas pour certaines d'entre nous. Mais où allons-nous vivre si tout le territoire est couvert?

 Avec la récente circulaire en date du 1er février 2018 qu'a reçue l'Office national des Forêt, c'est l'accès aux maisons forestières, souvent inoccupées et pouvant constituer un refuge, qui nous est refusé, puisque l'ONF a ordre de ne plus concéder, donc de ne plus accorder de bail d'habitation.

Somme-nous condamnées à devenir des réfugiées des ondes dans quelque grotte comme certaines personnes? Quel crime avons-nous commis pour mériter un tel châtiment?

 C'est ce qui nous attend si le Président de la République n'entend pas notre appel au secours.

 Notre seul salut réside dans la création d'une ou plusieurs zones blanches sur des sites isolés.

Car au-delà de l'aspect constitutionnel qui doit garantir à chaque français, contribuable au demeurant, le droit au logement, à la santé, au développement personnel dans un environnement équilibré, ainsi que le droit de circuler, c'est une question de solidarité nationale et d'assistance à personne en danger.

 Nous connaissons, chère madame, votre culture, votre charisme et votre humanisme: c'est pourquoi, nous vous prions pour nous, nos enfants et pour les générations futures, d'intervenir en haut lieu, afin d'aider à la création de zones blanches pour personnes électro hyper-sensibles, dont certains sont portées en projet depuis de nombreuses années par des associations, sans jamais aboutir faute de moyens et de décision politique, d'encourager la recherche thérapeutique sur l' électro-hypersensibilité et de prendre rapidement toute mesure nous permettant de recouvrer nos droits constitutionnels, par la baisse des niveaux d'exposition, le maintien du téléphone filaire, le retrait du WIFI des lieux publics et au moins d'un compartiment par train, ainsi que le retrait des compteurs Linky et du CPL des logements des personnes hypersensibles.

 Nous joignons en annexe une bibliographie et filmographie sur le sujet et, restant à votre entière disposition, vous remercions très chaleureusement pour votre soutien.

 Veuillez agréer, Madame la première dame, l'expression de nos respectueuses salutations,

 Sylvie GOURLET

Elidia Da Silva

Christiane ESTEVE

Pascale MAGDELEINE

Collectif Morvandionde

EMOV

Robin des toits

Les cosmonautes 45

 Jacqueline CROZET

Anne-Laure MAGER

Karine ERHEZ

Dorothée CARTON

Droit aux transports Présidente

Perdons pas le fil

Tous sensibles

Véronique BOULAN

Sylvie Véronique LEHRMANN

Ass zone blanche en vallée

Collectif ehs ouest Paris

Collectif ehs86 de l'Artillac

 Joëlle Laurence PERRIER

Marie-Christine NAHON

Collectif ehs touraine

Collectif ehs 49

Collectif ehs 18

 Elisabeth BUIL Isabelle

Collectif ehs Charente

Collectif ehs sud-ouest

Collectif ehs 83

Collectif Stop Linky Var Est

Collectif stop ondes ariège

Nathalie Michelle CAUTAIN

Jill DENTON

Collectif ehs 42

Collectif ehs Rhônes-Alpes

Collectif ehs21

 CatherIne MORLAT

Christiane MOUREMBLE

Lydie RUAS

Mady MELLET

 Anne-Marie REIFF

Anne CAUTAIN

Cécile Maumelat

catherine Neyrand

Collectif Cosmonautes 45

Pdte Poem26

 

Pj 1 : Augmentation de l'irradiation par les ondes artificielles (rapport Bioinitiative)

Pj 2 : La sante et les ondes électromagnétiques

Pj 3 : Action des champs électromagnétiques sur la santé: liste des études

Pj 4 : Bibliographie et filmographie