Un article de Marc Filterman 

Le compteur Linky d’ENEDIS /EDF est plus dangereux, incendie des maisons, appartements d’immeubles et résidences HLM

 

ENEDIS EDF ERDF RTE, ment sur son plan de déploiement des compteurs Linky jusqu'en 2022, car il n'est pas respecté. On découvre que des villes qui devaient être équipées qu'à partir de 2018, ont déjà des dizaines ou centaines de compteurs Linky. Donc si EDF et vos détracteurs viennent affirmer que dans telle ville il ne peut pas y avoir d'incendie de compteur Linky, parce qu'aucun n'a été installé, c'est FAUX. Cela explique pourquoi vous avez des explosions et incendies de compteurs Linky dans les villes qui sont censées n'avoir que des anciens compteurs comme à Plouay, ou à Saint-Omer. Les informations fournies sur les sites d'EDF, ne sont pas fiables. En début de mois il peut y avoir un seul compteur Linky posé, et quand vous repasser en fin de mois, vous découvrez que tout le village comme celui de Saint-Riquier est totalement équipé. Quand les habitants se réveillent il est trop tard, et le maire d'un petit village ne peut pas s'opposer à un rouleau compresseur comme EDF ENEDIS qui passe son temps à mentir et a pratiquer le trafic d'influence. Un exemple, ENEDIS menteur professionnel a déclaré que les compteurs sont gratuits, ce qui est FAUX comme l'a démontré le rapport de la cour des comptes du 8 février 2018. Si ça ce n'est pas une Fake News, ou de la divulgation de fausses informations répréhensible par la législation en vigueur, il faut qu'on m'explique ce que c'est.

...Curieusement, quand un incendie se déclenche après la pose d'un compteur électrique Linky, c'est le silence dans la presse surtout s'il y a des blessés. On est au courant que par le biais des collectifs. Le 17/11/2013, on apprenait que plusieurs incendies se sont produits après la pose des compteurs communicants aux USA (Georgie, Pennsylvanie, Texas), en Australie, à Vancouver et à Montréal au Canada (https://takebackyourpower.net/smart-meter-fires-2016-video/). Après 8 incendies, le gouvernement de Saskatchewan a obligé SaskPower à redémonter 105.000 compteurs communicants, et à annuler la pose de 400.000 autres. La province Sensus exige que le constructeur paye la note. Le ministre canadien Bill Boyd déclarait « la sécurité est notre priorité », mais ce n'est pas le cas en France.

Lire la suite sur  https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-compteur-linky-d-enedis-edf-est-201861