Je tiens à saluer l’analyse approfondie de la Cour sur le programme Linky, qui permet le remplacement des compteurs électriques dans le but  d’automatiser le relevé des consommations et d’informer au mieux l’usager sur sa consommation. Je prends bonne note de l’ensemble des recommandations et analyses de la Cour.

S’agissant plus spécifiquement du soutien de l’Etat au déploiement des afficheurs déportés pour les consommateurs en situation de précarité,   prévu par la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, je tiens à préciser que le montant des dépenses avancé par la Cour semble surestimé au regard de la baisse attendue des coûts liée à la possibilité d’échanger directement des informations entre le compteur communicant et un téléphone intelligent.

Il semble d'accord sur les comptes de la Cour, même s'ils ne sont pas de première fraîcheur.