Mesdames et Messieurs les Maires,

Vous êtes informés, plus ou moins, de l'arrivée du compteur communicant appelé Linky dans vos communes respectives, à plus ou moins brève échéance.

Vous avez sans doute été informés par EDF de l'innocuité de ce compteur et rassuré quant à ce que cette société, opératrice de Big Data, compte faire de nos données personnelles.

EDF vous a convaincu de l'obligation de ce changement de compteurs, et vous a informé que vous n'aviez aucun pouvoir pour vous opposer à cette installation.

De la même façon, l'AMF, s'estimant dotée du pouvoir judiciaire, vous a averti de ce que vous risquez si vous n'obéissez pas.

Les Préfets attaquent les délibérations que les plus courageux d'entre vous ont osé faire. Surtout les toutes petites communes, peu enclines à se défendre, au moins financièrement. Ils sont appuyés par EDF, la plus grosse entreprise française, très proche du pouvoir (quel qu'il soit).

En résumé, l'Etat vous met la pression pour éviter toute insubordination.

Pourtant, à ce jour, 367 communes ont refusé le Linky. Est-ce que cette mutinerie s'est déjà vue en France ? S'agit-il d'une révolte de vilains garçons et filles, pour d'obscures raisons ?

Les compteurs, quoique certains d'entre vous en disent, vous appartiennent dans la grande majorité des cas. Même si vous avez délégué la gestion de l'électricité à un syndicat, vous n'avez pas transmis la propriété. En droit domanial, vous savez la différence et elle est conséquente.

Vous êtes propriétaires des compteurs électriques de la commune.

http://refus.linky.gazpar.free.fr/commune-toujours-proprietaire.htm

Alors on vous dit que vous ne pouvez pas passer outre une loi, la loi de transition énergétique. Et qu'il nous faut nous adresser aux députés qui ont voté cette loi, une nuit de plein été, cette poignée de députés qui se sont peut-être endormis sur leur pupitre comme c'est parfois le cas.

Il est certain que nous avons agi auprès de la députation et que nous continuerons à le faire.

Mais, si c'est le Linky qui a été choisi, aucune loi ne nous oblige à l'accepter. Ni nous, particuliers, ni vous, propriétaires des communes. Ni vous ni nous ne sommes les toutous obéissants de l'Etat.

Nous savons que le principe de précaution a été balayé d'un revers de manche car il n'arrangeait pas le commerce des données personnelles.

Nous savons que l'on tente de vous faire croire qu'aucune étude n'a prouvé la dangerosité des ondes électromagnétiques pulsées, et pas davantage de celle du linky. C'est totalement faux.

Le Linky est considéré "pas plus dangereux qu'un grille-pain". Qui aurait idée de laisser fonctionner son grille-pain jour et nuit, et de dormir avec lui ?

Vous ignorez sans doute que des personnes deviennent électrohypersensibles à la suite de la pose du Linky, alors même qu'elles n'avaient aucune connaissance de la situation. Elles peuvent vivre un calvaire, devant quitter leur logement, et ne trouvant parfois aucun lieu de refuge, pour au moins dormir et se ressourcer, à part, parfois, dans leur voiture qui fait alors cage de Faraday.

Vous savez en revanche que l'OMS a classé "potentiellement cancérigène" le Linky, ce qui, en Anglais, signifie "selon les situations". Donc son étude prend en compte le temps d'exposition notamment.

Or il n'est pas possible d'échapper aux ondes électromagnétiques qu'il génère, dans les logements, dans les rues, au travail...

Vous connaissez peut-être le rêve en train de devenir réalité d'ENEDIS: les villes connectées.

Vous savez qu'EDF est un vendeur d'électricité et que la notion d'économie lui est étrangère. Un boulanger n'aurait pas idée de vous dire de manger moins de pain. Mais vous ignorez sans doute que le Linky consomme bien davantage que le compteur "ancien". De l'électricité nucléaire, bien entendu. Il génère de ce fait, une surconsommation et donc une surfacturation, d'autant plus que le CPL (courant porteur en ligne) qu'il amène circule dans des câbles non blindés, causant ainsi une importante déperdition d'énergie, et donc d'ondes électromagnétiques.

Mesdames et Messieurs les Maires, vous avez une lourde responsabilité dans cette affaire. Car si les assurances ne veulent pas prendre en compte les dégâts matériels et de santé dus aux ondes EM, si EDF n'est pas assuré et fait la sourde oreille aux plaintes des victimes, et sachant que les compteurs vous appartiennent, vous pourriez être accusés de mise en danger de l'intégrité physique et/ou mise en danger de la vie d'autrui.

Vous êtes le premier maillon de la hiérarchie politico-économique française, en charge de la protection de la population. C'est cette population qui vous a élus.

Que vous dit votre conscience ?

Nous pouvons vous aider à obtenir les meilleures informations possible, les plus récentes. Nous pouvons vous conseiller sur les démarches à faire, et sur les attaques d'EDF pour faire céder les récalcitrants. Si rien n'est gagné à ce jour, c'est l'union qui nous permettra de conserver un minimum de liberté et de santé.

Nous comptons sur vous. Vous pouvez compter sur nous.

Les Collectifs Stop Linky