D'où vient le Linky ?

Une directive européenne demande un système de comptage ayant pour but d'économiser l'énergie.

Le compteur Linky est une exigeance de la Loi sur la Transition énergétique française.

Comment fonctionne-t-il ?

Il envoie du courant porteur en ligne (CPL) dans nos câbles électriques qui ne sont pas blindés.Ce CPL ramasse nos données personnelles sous forme numérique et les envoie dans les transformateurs. De là, elles partent sous la forme téléphonie mobile aux centraux d'EDF.

Le Linky est-il dangereux pour la santé ?

Oui. En l'absence de blindage de nos systèmes électriques, il y a une grosse déperdition d'ondes électromagnétiques qui génère, avec les autres producteurs d'ondes - téléphones portable, wifis, appareils électriques et électroniques, antennes-relais... - un brouillard électromagnétique que nos organismes ne reconnaissent pas.

Quels sont les risques pour la santé ?

Dans les heures ou jours qui suivent la pose du Linky: maux de tête, fatigue, acouphènes, palpitations cardiaques... Bien sûr, c'est possible, pas obligatoire. Tout dépend de notre seuil de tolérance.

Dans quelques années, comme on le voit avec les téléphone portables: recrudescence des cancers, notamment de cancers jusque-là inconnus.

Protection de la vie privée

Aucune. Le Linky est un "opérateur de Big Data". Il est là pour récolter notre façon de vivre, nos horaires, notre présence ou non, quels appareils nous utilisons...

La fonction du Linky est attestée par le Directeur d'ENEDIS ! Le Linky évoluera en fonction du marché !

Le linky est-il gratuit ?

Qui le croirait encore ? Il nous coûte entre 5 et 7 milliards d'euros.

Le Linky fait-il faire des économies ?

Non. Expériences faites. On surveille dans les premiers mois, et au bout de 6 mois c'est terminé. Et cela à condition de louer un petit boitier supplémentaire qui peut nous donner en direct la somme dépensée en faisant fonctionner tel appareil électrique. Le Linky est un gros consommateur par lui-même, plus que nos compteurs actuels.

De plus, nos factures augmentent du fait que les KW deviennent des KV/A. Les deux ont des valeurs différentes, bien sûr, pas à notre avantage.

Quelle est sa durée de vie ?

Estimée au plus à 15 ans, contre 60 pour nos compteurs actuels.

Le Linky va-t-il protéger l'environnement ?

Non de part sa durée de vie, non de part les ondes qu'il émet - avec le CPL- et qui au contraire nuisent à l'environnement. S'il ne protège pas notre santé, il ne peut pas non plus protéger l'environnement.

Et au point de vue légal ?

Il y a modification unilatérale de notre contrat EDF de part la superposition du CPL sur le courant actuel: illégal.

EDF ferait signer maintenant un nouveau contrat, réputé illisible, de 38 pages ! Illégal. Un contrat doit être clair et à la portée de tous. Et bien sûr, rédigé sur support stable (papier en principe).

Est-ce le fait de le signe m'engage ?

Oui, absolument. Vous ne pourrez plus le refuser. La loi des contrats est absolue, sauf à prouver votre incapacité à signer ou les menaces à votre encontre pour vous faire signer.

Et les poseurs ?

Recrutés sur le Bon Coin (entre autres ?), payés à la pièce, ils passent en force: agressions, violations de domicile... Soyez méfiants.

Peut-on compter sur les autorités pour nous protéger ?

Il semble bien que non d'après de nombreux témoignages. Bien au contraire même, sans doute par méconnaissance des lois, de la part de ces autorités.

Peut-on quand même le refuser ?

Oui, mais il faut se battre. S'il est dans le logement: ne pas ouvrir. Dans un immeuble: alerter les voisins et surveiller les entrées. Il faut très peu de temps pour poser un compteur, aucune vérification n'étant faite. Dans une propriété privée, fermez bien le portail et attention au grillage qui doit être assez haut. Mettez un vrai panneau: propriété privée, défense d'entrer.

Et s'il est dehors ?

Euh... de grosses grilles avec serrure de sécurité. Pas de cadenas, ils le coupent. Et encore... aucune garantie !

Le maire peut-il intervenir ?

Quoi qu'il puisse lui en coûter, il est là pour protéger la population. Il doit établir une délibération municipale en bonne et due forme et il doit aussi pouvoir compter sur le soutien de la population. Si cette délibération est suspendue, il lui suffit d'en faire une autre, plus conforme.

S'il ne le fait pas, il peut encourir des plaintes pour mise en danger de l'intégrité physique, voire de la vie d'autrui (si la personne se suicide à cause d'une électrohypersensibilité ingérable par exemple), voire absence de mise en action du principe de précaution.

Justement... ce principe de précaution ?

Il a valeur constitutionnelle. Et le juge communautaire le développe largement et clairement. Même si ce n'est pas pour le Linky.

A qui appartiennent les compteurs ?

Aux communes, sauf rares exceptions. Il n'y a pas eu transfert de propriété aux syndicats d'énergie, mais transfert de gestion. Et pas d'avenants à ce contrat de gestion pour y intégrer le Linky qui ne donne plus seulement des informations électriques mais numériques. Donc les syndicats n'ont pas à gérer le Linky !

Quelles en seraient les procédures juridiques ?

Contre le maire, c'est le tribunal administratif. Il est gratuit, sauf à s'offrir un avocat. La procédure se fait par échange de mémoires (textes écrits)

NB: Tous les arguments sont détaillés dans les rubriques concernées.